Grands passages : AGP s’inquiète pour les 1000 étapes de ses 110 groupes

2 mars 2012
By


A l’orée de la saison des grands passages, Action Grands Passages(AGP) qui coordonne la majorité des groupes de grands passages s’inquiète de ne pas avoir encore pu rencontrer le ministère de l’Intérieur afin d’anticiper les éventuels conflits.

« Contrairement aux années précédentes, nous n’avons pas encore pu faire le point avec le ministère de l’Intérieur sur l’organisation des grands passages », déplore Désiré Vermeersch, président d’AGP. « Ces réunions sont très utiles car nous pouvons déterminer les territoires où risques de se dérouler des conflits et nous efforcer de les éviter », précise le responsable associatif qui attend toujours un rendez-vous promis avant la fin de l’année dernière. Il attend aussi la publication de la traditionnelle circulaire « grands passages » http://www.depechestsiganes.fr/?p=889 du 22 juin 2011.

 

Circulaire tardive

« Lorsque celle-ci arrive tard elle ne permet pas d’éviter les conflits », déplore t-il. Les échéances électorales augmentent ses craintes. « Nous avons l’impression que les responsables actuels ne s’engagent plus. Pour les populations c’est dommage, car quelque soit les résultats des urnes les grands passages auront lieu et même si le gouvernement change il ne sera pas possible de tout bouleverser à la dernière minute », ajoute Désiré Vermeersch qui avec les autres responsables d’association rencontre les équipes de campagne des candidats. http://www.depechestsiganes.fr/?p=2626 dossier élection. « Nous recevons des promesses mais nous constatons aussi que rares sont ceux qui dans tous les partis connaissent les dossiers », constate t-il.

 

Qu’est-ce qu’un grand passage ?

 

La loi du 5 juillet 2000 n’évoque les grands passages que de manière imprécise, précisant que des terrains doivent être prévus pour accueillir des étapes. Selon les interprétations faites par chaque préfet ou chaque maire un groupe de grand passage correspond au regroupement de plusieurs dizaines de caravanes jusqu’au seuil de 200 au-delà du quel le passage devient grand rassemblement. Les circulaires préconisent des terrains plus ou moins sommairement aménagés d’une superficie de 4 hectares et incitent les élus a signer des conventions avec les groupes organisés au sein d’associations.

 

Tags: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *